Cohorte nancéenne STANISLAS : le syndrome métabolique favoriserait l’évolution vers l’insuffisance cardiaque

(Medscape – Caroline Guignot) Le suivi des sujets sains de la cohorte nancéenne STANISLAS montre que les patients présentant un syndrome métabolique à l’inclusion et ceux qui en développent un au cours de 17 ans de suivi ont un surrisque d’insuffisance cardiaque préclinique notamment lorsqu’ils ont un phénotype obèse ou hypertendu. La prévention primaire de l’insuffisance cardiaque préclinique peut être renforcée par une prise en charge adaptée et efficace du syndrome métabolique. Les résultats ont été publiés dans Cardiology[Lire la suite]

Retour haut de page