Covid-19 et médicaments : où en est-on ?

(Medscape Stéphanie Lavaud) – Alors qu’une deuxième vague de Covid-19 atteint la France, nous sommes mieux armés pour y faire face à plusieurs points de vue, et notamment en termes de réponses thérapeutiques.

Si aucun médicament n’a eu d’effet miraculeux, une meilleure compréhension des mécanismes infectieux et des symptômes ainsi que des études cliniques ont permis de définir quels traitements étaient efficaces. Le Pr Patrick Couvreur, professeur émérite à l’Université Paris-Saclay, président de l’Académie nationale de pharmacie, membre de l’Académie des sciences est revenu, il y a quelques jours, lors de la deuxième séance exceptionnelle Covid-19 de cette même académie, sur les traitements validés parmi ceux qui ont été utilisés/testés lors de la première vague.

Eléments de physiopathologie et les 3 piliers thérapeutiques

Dans un premier temps du processus infectieux, le SARS-CoV-2 reconnait un récepteur appelé ACE2 (enzyme de conversion de l’angiotensine 2), il est ensuite internalisé pour se retrouver dans une vacuole d’endocytose, avant de relarguer le génome viral au niveau du cytoplasme cellulaire. Ce génome est alors traduit en protéines virales (spicules, membranes, enveloppes de virus) et répliqué. Ensuite, sous l’action de différentes enzymes qui assemblent les différentes protéines virales, le virus se reconstitue, entrainant la formation d’un virion mature prêt à être exocyté et a infecté d’autres cellules.

En plus, de l’infection cellulaire, des événements ont lieu au niveau tissulaire sous la forme d’un orage cytokinique. La rupture de la barrière épithélio-endothéliale permet à des exsudats de composants de la barrière plasmatique de se retrouver au niveau de la cavité alvéolaire du poumon, s’accompagnant d’une invasion macrophagique avec une aggravation des lésions pulmonaires. [En savoir plus]