Covid-19 : un nouveau protocole de traçage des cas contacts à l’étude

L’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) travaille sur un nouveau protocole de traçage des cas contacts de Covid-19, baptisé DESIRE.

« L’objectif est d’étudier une troisième voie, en s’appuyant sur les solutions dites “centralisées” et “décentralisées” pour la notification d’exposition/le suivi des contacts en Europe, afin d’assurer une interopérabilité totale à moyen terme », a-t-il expliqué sur Twitter, relayant un document rédigé par l’Inria et décrivant le protocole.

Alors que plusieurs Etats européens planchent actuellement sur leur application de traçage destinée à limiter la diffusion du virus Sars-CoV-2 en identifiant des chaînes de transmission, la France devrait sortir la sienne, StopCovid dans les tout prochains jours.

L’application est développée par une équipe-projet placée sous l’égide de l’Inria, qui participe également à l’initiative PEPP-PT (Pan-European Privacy-Preserving Proximity Tracing) aux côtés d’équipes allemandes, italiennes et suisses, rappelle-t-on.

Lancé en Suisse le 1er avril, PEPP-PT rassemble 130 chercheurs issus d’institutions de recherche, d’universités et d’entreprises de huit pays européens qui ambitionnent de mettre à disposition des gouvernements une solution de contact tracing de base, respectueuse des données personnelles et du droit européen.

En France, l’Inria et ses experts ont choisi de s’appuyer sur une approche dite « centralisée », via le protocole ROBERT (ROBust and privacy-presERving proximity Tracing), qui utilise le signal Bluetooth. [En savoir plus]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.