Covid : une enquête de la revue Nature révèle l’ampleur des menaces reçues par de nombreux scientifiques

(Medscape – Megan Brooks) Les scientifiques qui parlent de Covid-19 aux médias ou commentent la pandémie sur les réseaux sociaux sont souvent victimes de harcèlement et de comportements abusifs, selon une enquête publiée dans Nature[1].

Harcèlement : un effet indésirable de la pandémie

L’enquête auprès de 321 scientifiques, principalement des États-Unis, du Royaume-Uni et d’Allemagne, a révélé que 22% ont été menacés de violence physique ou sexuelle et que 15 % ont reçu des menaces de mort.

Plus d’un quart des scientifiques interrogés ont déclaré qu’ils recevaient « toujours » ou « de façon habituelle » des commentaires de trolls ou avaient été personnellement attaqués après avoir parlé de Covid-19. Plus de 40 % disent avoir souffert et avoir été très perturbé sur le plan émotionnel ou psychologique… [Lire la suite]

Retour haut de page