Décès d’un patient : la souffrance des cardiologues est sous-estimée

Medscape – Catherine Moréas) Comment les médecins ressentent-ils le décès de leurs patients ? La question n’avait jamais été posée aux praticiens en charge de malades cardiaques, comme s’il était évident que la mort fasse partie de leur métier. Et pourtant une enquête nationale (voir encadré), dont les résultats ont été dévoilés le 14 janvier à Paris lors des 34èmeJournées européennes de la Société française de cardiologie , montre tout le contraire. Il est temps de « briser le tabou de la mort et de son impact sur les soignants », estime le Pr Thibaud Damy, cardiologue au CHU Henri-Mondor (Créteil), l’un des promoteurs de cette étude. Il avait été interviewé par Medscape l’an passé pour expliquer le pourquoi de cette enquête. (Lire Pour que la souffrance liée au décès des patients ne soit plus un tabou : enquête auprès des cardiologues.)… [Lire la suite]

Retour haut de page