Doit-on s’inquiéter du fait que les anticorps contre la Covid disparaissent avec le temps ? Pas vraiment

(The Conversation – Sheena Cruickshank*) – Un peu partout dans le monde, des cas de personnes réinfectées au coronavirus apparaissent, laissant penser que les anticorps développés ne subsistent pas si longtemps.

Selon une étude publiée dernièrement, le nombre de Britanniques possédant des anticorps contre le coronavirus a chuté pendant la période de la recherche. Après avoir choisi de manière aléatoire un échantillon de 365 000 personnes en Grande-Bretagne, l’étude React2 – qui doit encore faire l’objet d’une évaluation par les pairs – permet d’estimer que 6 % de la population britannique avait des anticorps contre le virus fin juin, mais que ce chiffre est tombé à 4,4 % en septembre.

Doit-on s’inquiéter de la disparition des anticorps ? Est-ce que cela signifie qu’il est impossible de s’immuniser contre la Covid-19 ? Pour répondre à ces questions, on doit d’abord comprendre ce que sont les anticorps et ce qu’ils nous apprennent sur l’immunité.

Le rôle essentiel des lymphocytes

Lorsqu’on est infecté, le système immunitaire réagit rapidement pour tenter de juguler la menace et d’en minimiser les dommages. Cette première étape de la réponse immunitaire est prise en charge par des cellules immunitaires innées qui résident dans nos tissus et qui utilisent une série de stratégies plutôt générales pour reconnaître et éliminer l’infection… [En savoir plus]

(*) Professeur dans les Sciences Biomedicales, Université de Manchester

Retour haut de page