Faible dose d’aspirine vs dose élevée : quelle différence en prévention de la maladie coronaire ?

(Medscape – Sue Hughes) Chez les patients ayant une cardiopathie ischémique avérée qui sont traités par aspirine 81 mg ou 325 mg, les risques d’événements cardiovasculaires et d’hémorragies sévères sont similaires, d’après l’étude ADAPTABLE, présentée au congrès de l’ACC 2021 [1] et publiée simultanément dans le NEJ[2].

Malgré le nombre non négligeable de modifications de la dose allouée dans l’essai, notamment de la forte vers la petite dose, l’auteur principal, le Dr W. Schuyler Jones (cardiologue et professeur associé au Duke University Medical Center, Caroline du Nord), pense que… [Lire la suite]

Retour haut de page