La cardiologie interventionnelle à l’AHA 2020

 Par le Dr Sébastien Armero – Marseille

Ce congrès s’inscrit dans le contexte particulier de la pandémie de la Covid-19 et s’avère donc « virtuel » avec des sessions qui restent passionnantes à suivre. Mes choix se sont portés sur 3 axes principaux de recherche.

Une première étude française : le Pr Johanne Silvain nous présentera les résultats de l’étude Alpheus qui se propose de démontrer une supériorité du Prasugrel ou du Ticagrelor par rapport au Clopidogrel dans le cadre des angioplasties électives. Cette étude randomisée a un critère primaire classique : ischémique (IDM péri-procédural et IDM) et hémorragique (critère BARC). Le résultat de cette étude pourrait bouleverser nos pratiques quotidiennes.

L’étude HARP est une étude observationnelle multicentrique (d’imagerie) qui s’intéresse aux MINOCA (MI with Non Obstructive Coronary Arteries) afin d’améliorer le diagnostic de cette pathologie. Cette étude présentée par H. Reynolds (résultats définitifs en 2025) a utilisé l’IRM cardiaque et l’OCT (Optic Coherence Tomography) pour évaluer ces patients (450) qui ont bénéficié d’un suivi tous les 6 mois pendant 10 ans. Pour rappel l’OCT est une technique d’imagerie intracoronaire utilisée pendant une coronarographie, qui permet de visualiser de manière très précise la paroi de l’artère (résolution latérale de 20 à 90 m). Comme vous le savez , le diagnostic des MINOCA n’est pas simple et leur diagnostic est primordial afin d’initier rapidement les thérapeutiques appropriées qui vont avoir un vrai impact sur leur pronostic.

L’étude Atlantis présentée par J.-P. Collet est une étude multicentrique randomisée de supériorité de l’Apixaban vs traitement recommandé en post TAVI. Il s’agit d’une étude à deux bras : dans le premier, on a les patients traités par Apixaban et dans le deuxième les patients traités par AVK en monothérapie (si indication d’anticoagulation), les patients traités par Aspirine seule et les patients traités par AVK et Aspirine en association. Le critère primaire est un critère classique associant décès, AVC, AIT, IDM, thrombose de valve symptomatique, EP, TVP, embole systémique ou saignement majeur. Cette étude pourrait simplifier le traitement de nos patients en post TAVI en renforçant la place des AOD et en diminuant celle des AAP. Elle étudie une piste différente de celle proposée par Popular TAVI (proche de l’étude ARTE mais avec un effectif plus étoffé) présentée à l’ESC, qui avait comparé l’Aspirine seule à son association avec le Clopidogrel et qui était en faveur d’un traitement par Aspirine seule (pas d’augmentation du risque de thrombose de stent et diminution significative des hémorragies).

L’Etude PIONNER III compare l’efficacité et la sécurité du stent biodégradable SINOMED Buma Supreme chez les patients avec au moins 3 lésions coronaires comparé aux stents Xience ou Promus. Cette étude multicentrique randomisée (2:1) en simple aveugle a enrolé 1 632 patients avec un suivi régulier jusqu’à 5 ans. Elle pourrait marquer le retour des stents biorésorbables dont le développement a été contrarié par des premiers résultats décevants.

L’étude Rapid-ctca (Rapid Assessment of Potential Ischaemic Heart Desease with Ctca) présentée par A. Gray. Cette étude incluant 2500 patients est la première à évaluer l’apport et la sécurité d’utilisation de coroscanner aux urgences dans le cadre du SCA (les patients inclus avaient un diagnostic de SCA avec au moins 1 des items : sous décalage du ST, antécédent IDM ou élévation significative de la troponine).

Cette étude pourrait améliorer la prise en charge des SCA en permettant un premier tri des patients (en complément des outils déjà à disposition) qui arrivent par des urgences (souvent très surchargées).

Date de publication : 9 novembre 2020

Retour haut de page