Le cœur artificiel Carmat sera commercialisé en France et en Allemagne au deuxième trimestre

(Le Monde – Jean-Michel Bezat) Le projet de cœur artificiel Carmat vient de franchir une étape décisive : le dispositif conçu par le chirurgien-cardiologue Alain Carpentier a décroché, mercredi 23 décembre 2020, le « marquage CE », la certification européenne qui ouvre la voie à sa commercialisation dans les vingt-sept pays de l’Union. Cette bioprothèse autonome et biventriculaire, unique au monde et baptisée « Aeson », permet de prolonger la vie de patients atteints d’insuffisance cardiaque en phase terminale ou d’attendre une éventuelle transplantation d’organe, souvent rendue impossible par la pénurie de greffons.

Retour haut de page