Les autoanticorps sont l’élément le plus prédictif d’un Covid long

(Medscape – Diana Swift) Une plongée dans les eaux profondes de la biologie moléculaire chez des patients atteints de Covid-19 qui ont été suivis 2 à 3 mois révèle que la présence d’autoanticorps dans le sang périphérique lors du diagnostic initial de la maladie est l’élément le plus prédictif d’un Covid long.

Les autres éléments prédictifs précoces de symptômes persistants du Covid – que les chercheurs ont appelés séquelles post-aiguës – sont le diabète de type 2, l’ARNémie du SARS-CoV-2* et la virémie du virus d’Epstein-Barr (EBV), indiquent le Pr Yapeng Su de l’Institut de biologie des systèmes (ISB) à Seattle, et ses collègues dans la prestigieuse revue Cell [Lire la suite]

Retour haut de page