L’hydroxychloroquine n’est plus autorisée en France pour traiter le Covid-19

La décision suit l’avis rendu mardi par le Haut Conseil de la santé publique. Vendredi, une vaste étude internationale concluait à un risque aggravé de mortalité chez les patients atteints de Covid-19 traités avec ce médicament.

Le gouvernement a abrogé, mercredi 27 mai, dans un décret publié au Journal officiel, les dispositions dérogatoires autorisant la prescription de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 à l’hôpital en France, hors essais cliniques, à la suite d’un avis défavorable du Haut Conseil de la santé publique.

Depuis fin mars, l’hydroxychloroquine pouvait être prescrite à titre dérogatoire en l’absence d’autre traitement, à titre compassionnel ou dans le cadre d’essais cliniques « sous la responsabilité d’un médecin, aux patients atteints de Covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile », selon un premier décret datant du mois de mars. Le nouveau décret annule cette disposition, qui concernait aussi l’association d’antiviraux lopinavir/ritonavir.

« Que ce soit en ville ou à l’hôpital, cette molécule ne doit pas être prescrite pour les patients atteints de Covid-19 », a réagi le ministère de la santé dans un communiqué. [En savoir plus]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.