Pression artérielle : faut-il des valeurs cibles différentes pour protéger le cœur et le cerveau ?

(Medscape – Sue Hughes) Une nouvelle analyse de l’essai ALLHAT suggère que les cibles de pression artérielle pourraient nécessiter d’être individualisées en fonction du risque cardiovasculaire qui prédomine chez un patient donné. Elle a été publiée dans le numéro du 26 octobre du Journal of the American College of Cardiology[1].

Les résultats montrent que pour un patient présentant un risque particulièrement marqué d’accident vasculaire cérébral, une baisse de la pression artérielle plus agressive pourrait s’avérer plus justifiée que pour un patient présentant un risque particulier d’infarctus du myocarde (IDM)… [Lire la suite]

Retour haut de page