Reconnaître les causes des HVG : une IA fait aussi bien que des cardiologues

(Medscape – Dr Angela Speth) Lorsque l’échocardiographie révèle une hypertrophie ventriculaire gauche, le médecin se retrouve confronté à une tâche fastidieuse et chronophage : la détermination de son ampleur et de sa cause. L’intelligence artificielle (IA) peut lui faciliter la tâche, comme le démontre une étude américaine qui a non seulement mesuré avec précision les caractéristiques géométriques du ventricule mais a également identifié les affections sous-jacentes, dont la sténose aortique, la cardiomyopathie hypertrophique et l’amylose cardiaque. Le travail a été publié dans JAMA Network… [Lire la suite]

Retour haut de page