Rupture des soins : mise en garde de l’ARS

(Medscape – Stéphanie Lavaud) Après les Sociétés Françaises de Cardiologie (SFC) et de Neurologie Vasculaire (SFNV), c’est au tour de l’Agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France de mettre en garde contre une rupture des soins à l’occasion de cette nouvelle vague épidémique. Dans un communiqué, elle prône la continuité des soins en ville et incite la population francilienne « à consulter son médecin pour tout problème de santé, suivi régulier de leur pathologie chronique, de leur grossesse, des vaccinations et en cas de doute ou de symptômes inhabituels ».

Déplacements pour motif de santé autorisés

La deuxième vague a ceci de différent de la première qu’elle ne s’accompagne pas d’une déprogrammation des soins ou d’une fermeture des cabinets des médecins. Les professionnels de santé disposent désormais d’équipements de protection et ont aménagé leur cabinet pour recevoir leurs patients en toute sécurité. Par ailleurs, les professionnels de santé peuvent aussi proposer une consultation à distance par téléconsultation ou télé-soin. La situation épidémique et la mise en place d’un couvre-feu en Île-de-France entre 21h et 6h – et dans de nombreux autres départements – ne doit donc pas conduire « à retarder, surseoir ou renoncer aux recours à son médecin traitant, à un spécialiste ou… [En savoir plus]

Retour haut de page