Tafamidis dans l’amylose cardiaque : un bénéfice maintenu à 5 ans

(Medscape – Lucie Brilleman) Un pas de plus dans le traitement des patients souffrant d’une insuffisance cardiaque consécutive à la forme héréditaire ou acquise de cardiomyopathie amyloïde liée à la transthyrétine. Selon les résultats de la phase d’extension de l’essai de phase III ATTR-ACT publiés dans Circulation: Heart Failure, le bénéfice du tafamidis en termes de mortalité par rapport au placebo est maintenu à 5 ans. Jusqu’aux années 2010, le taux de survie à 5 ans des patients atteints de cette affection était de moins de 50%, les décès étant dus à des insuffisances cardiaques rapidement progressives ou des morts subites par arythmies… [Lire la suite]

Retour haut de page