Télésurveillance de l’IC : le capteur implantable CardioMEMS® peine à convaincre

(Medscape – Vincent Richeux) Chez les patients insuffisants cardiaques (NYHA II à IV) avec antécédents de décompensation ou de peptides natriurétiques élevés, la surveillance à distance de la pression artérielle pulmonaire (PAP) par le capteur de pression implantable CardioMEMS® (Abbott) permettrait d’éviter des hospitalisations sans diminuer la mortalité, selon l’essai randomisé GUIDE-HF. Les résultats restent peu concluants.

Les résultats ont été présentés lors du congrès virtuel de l’European Society of Cardiology (ESC2021) et ont fait l’objet d’une publication simultanée dans le Lancet [1,2][Lire la suite]

Retour haut de page