AHA 2022

Le point de vue de nos experts

Avec le soutien institutionnel du laboratoire

Les enjeux de l’AHA 2022 dans le domaine de l’imagerie

pezel_86x86

Par Théo Pezel (Paris)

L’imagerie cardiovasculaire multimodale concentre aujourd’hui l’essentiel des innovations en Cardiologie. Au-delà de l’échocardiographie toujours en développement, l’IRM et le scanner cardiaque deviennent année après année, de plus en plus présents, jouant un rôle crucial dans notre pratique quotidienne.

Ainsi, le congrès de l’AHA 2022 de Chicago sera l’occasion de discuter de certaines innovations récentes en imagerie à commencer par la place grandissante de l’IRM cardiaque de stress avec les résultats de certaines études pronostiques guidant la revascularisation coronaire par IRM de stress. Plusieurs sessions seront d’ailleurs consacrées à une technique innovante d’IRM de stress de perfusion quantitative permettant aussi la mesure du degré de maladie microvasculaire, avec certaines données très attendues chez les patients insuffisants cardiaques à FEVG préservée.

Un autre sujet chaud du congrès sera l’amélioration de la stratification du risque de mort subite chez les patients avec disjonction annulaire mitrale. En effet, plusieurs séries seront présentées permettant de mettre en lumière le rôle de l’échocardiographie et de l’IRM cardiaque.

J’ai aussi relevé une autre session d’intérêt qui se propose de discuter des différences de prise en charge de la douleur thoracique à l’aide du coroscanner ou de l’IRM de stress entre les recommandations US et Européennes. En effet, les recommandations US mettent très en avant l’intérêt du coroscanner pour l’identification de l’athérome non obstructif afin de guider l’optimisation du traitement médical ; alors que les européens insistent plus sur les tests d’ischémie non invasifs… quelques résultats observationnels nourriront la discussion qui s’annonce haute en couleurs !

Enfin, le programme de l’AHA présente énormément de travaux et d’études impliquant l’utilisation de l’intelligence artificielle appliquée à l’imagerie. Avec d’une part, l’utilisation du deep learning des images pour une automatisation des mesures en écho, IRM et scanner cardiaque permettant de faire gagner du temps au praticien, mais aussi de réduire le caractère opérateur-dépendant de l’interprétation. Mais également, l’utilisation récente d’algorithmes de machine learning pour la création de score de prédiction d’évènements cardiovasculaires très performants intégrant quelques paramètres clés issus de l’imagerie.

L’innovation reste donc au cœur de ces échanges liés à l’imagerie multimodale qui auront lieu à Chicago !

Notre prochain congrès

Les Ateliers d’Imagerie du CNCF

Retour haut de page