Cher confrère, Chère consœur,

Nous vous invitons à participer à l’enquête nationale que nous menons en collaboration avec le Syndicat national des cardiologues sur vos pratiques et les traitements par iSGLT2, communément appelées gliflozines.

Il ne vous faudra que quelques minutes pour répondre à ce questionnaire. Vos réponses nous permettront de vous proposer des outils d’information adaptés pour vous accompagner au mieux sur les stratégies de traitement et dans votre pratique clinique quotidienne. 

Nous vous remercions à l’avance de votre participation à cette enquête.

L’équipe du CNCF

Toutes les questions marquées d'une (*) sont obligatoires

Attention, ce questionnaire ne concerne pas les patients ayant un diabète de type 1

Combien de patients atteints d’une insuffisance cardiaque (IC) avez-vous activement géré en consultation au cours des 3 derniers mois, que ce soit pour la première fois, pour un suivi régulier ou au décours d’une hospitalisation et quelle que soit la valeur de la fraction d’éjection ventriculaire gauche ? (en nombre)

Pour les patients atteints d’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection réduite (ICFER) que vous avez personnellement traités au cours des 3 derniers mois, quelle est leur répartition en matière de classe NYHA ?

Comment se répartissaient les patients atteints d’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection réduite (ICFER) que vous avez personnellement traités au cours des 3 derniers mois ? (en %)

Concernant les classes de médicaments suivantes utilisées pour le traitement des patients ayant une ICFER (FEVG ≤ 40 %), de Classe II-IV de la NYHA, laquelle de ces affirmations s’applique à chacune de ces classes de médicaments, vous concernant ? (plusieurs réponses possibles)

En pensant aux patients atteints d’ICFER de Classe II-IV de la NYHA que vous avez traités personnellement ces 3 derniers mois, quel pourcentage avait un des diagnostics associés suivants ?
NB : l’insuffisance rénale est définie ici par un débit de filtration glomérulaire inférieur à 60 ml/min/1,73 m² quelle que soit la méthode utilisée), pour le diabète de type 2, que le patient reçoive ou non un traitement antihyperglycémiant, voire de l’insuline, et y compris un iSGLT2 pour le diabète

En pensant aux patients qui vous ont consulté ces 3 derniers mois et chez lesquels vous pensez qu’il pourrait avoir une ICFER, pour quel pourcentage de ces cas avez-vous entrepris les actions suivantes ?


Depuis avril 2020, combien de vos patients diabétiques de type 2 reçoivent un iSGLT2 ?

Si vous ne prescrivez ou ne conseillez pas de prescrire des iSGLT2 chez les patients ayant une ICFER, quel est pour vous l’obstacle principal ?
Classez par ordre décroissant d’importance : 1 le plus important jusqu'à 13 le moins important


Si non : Quel est pour vous l’obstacle principal ?
classez par ordre décroissant d’importance (de 1 le plus important jusqu'à 12 le moins important).


Concernant spécifiquement les patients ayant une ICFER, quels sont les éléments qui vous font opter pour un iSGLT2 ?
Classer par ordre décroissant, de extrêmement important (1) jusqu'à pas important du tout (10)

En dehors d'une insuffisance cardiaque, concernant spécifiquement les patients diabétiques de type 2 à risque CV élevé et/ou en prévention secondaire, quels sont les éléments qui vous font prescrire ou conseiller un iSGLT2 ? (plusieurs choix possibles)
En dehors d'une insuffisance cardiaque, concernant spécifiquement les patients diabétiques de type 2 à risque CV élevé et/ou en prévention secondaire, classez par ordre d'importance (de 1 le plus important à 10 le moins important les éléments suivants qui vous font prescrire ou conseiller un iSGLT2 pour le diabète de type 2 ? (plusieurs choix possibles)




Retour haut de page