AHA 2022

Le point de vue de nos experts

Avec le soutien institutionnel du laboratoire

L’Insuffisance Cardiaque à l’AHA 2022

khanoyan
Par Patrick Khanoyan (Marseille)

Pour ceux qui avaient le blues des congrès américains présentiels, l’AHA revient à Chicago. On va y découvrir des premières : la première thérapie génique cardiaque, la première étude avec des diurétiques de l‘anse. On trouvera des outils dans le parcours patient, et une mise au point sur les reco américaines 2022

L’étude TRANSFORM-HF (5 novembre – 9h30, HL) c’est une étude comparant deux diurétiques de l’anse avec 2859 patients randomisés torsemide vs. furosémide chez les insuffisants cardiaques hospitalisés ou nouvellement diagnostiqués avec fraction d’éjection à moins de 40 %. Le critère primaire est un critère dur : la mortalité à 12 mois. Les autres critères associent mortalité et hospitalisation pour IC à 30 jours et 12 mois

NTLA-2001 par CRISPR-CAS9, (5 novembre – 15h00, HL) attention du lourd : REVOLUTION, première thérapie génique in vivo chez l’homme. La technique CRISPR est un ciseau moléculaire corrigeant les mutations géniques. C’est un essai de phase 1 dans l’amylose à TTR héréditaire. Déjà testé dans la TTR à polyneuropathie on connaît sa capacité à baisser drastiquement les taux sériques de TTR.

COACH (5 novembre – 15h23, HL), étude de parcours de soins avec 5462 patients admis aux urgences pour insuffisance cardiaque aiguë soumis à un algorithme d’évaluation du risque (the EHMRG30-ST risk score) permettant une sortie rapide des urgences et/ou de l’hôpital avec un suivi en clinique de soins ambulatoires (RAPID-HF). Le critère primaire est le décès et l’hospitalisation cardio-vasculaire à 30 jours, et secondaire à 20 mois.

PRO-HF (5 novembre – 15h26, HL) 1200 patients dans un essai ouvert utilisant un questionnaire de qualité de vie afin de déterminer si ce dernier impacte les décisions thérapeutiques et la précocité de leur mise en œuvre.

IRONMAN (5 novembre – 15h39, HL) perfusion de fer (ferric derisomaltose) chez 1160 patients randomisés en ouvert avec FE < à 45 % NYHA > 2 et carence martiale (CST<20% et/ou ferritine < 100), récemment hospitalisés de 0 à 6 mois. Évaluation du décès cardio-vasculaire et des hospitalisations pour insuffisance cardiaque. Cela devrait conforter l’étude AFFIRM AHF.

BREXIT  (7 novembre – 8h24, HL) devrait souligner l’intérêt de l’exercice physique pour prévenir la dysfonction cardiaque sous anthracyclines et anti-HER2,

Et STRONG-HF  (7 novembre – 8h40, HL) où Alexandre MEBAZAA devait initialement enrôler 1800 patients randomisés en soins intensifs pour une poussée d’insuffisance cardiaque et comparer une titration rapide des traitements et l’usage répété de biomarqueurs versus des soins habituels. L’étude a été interrompue après l’analyse favorable des 1000 premiers patients sur les critères d’évaluation : réadmission et décès à plus de 90 jours au lieu de 180.

Enfin je vous encourage à regarder la session de mise au point des thérapeutiques sur la mise à jour des recommandations ACC AHA HFSA 2022 7 novembre – 9h30, HL)

Bon congrès à Windy City !

Notre prochain congrès

Les Ateliers d’Imagerie du CNCF

Retour haut de page