AHA 2022

Le point de vue de nos experts

Avec le soutien institutionnel du laboratoire

La rythmologie à l’AHA 2022

lellouche_89x86
Par Nicolas Lellouche (Créteil)

Cher(e)s collègues et ami(e)s,

Le prochain congrès de l’AHA aura lieu ente le 5 et 7 novembre prochain à Chicago. Ce grand congrès international promet de nombreuses mises au point sur l’actualité en rythmologie mais aussi de nouvelles études très prometteuses.

Les thèmes abordés dans les sessions dédiées à la rythmologie reprennent les sujets qui animent actuellement la rythmologie.

– Le développement des techniques invasives en rythmologie : ablation des troubles du rythme complexes : FA et TV. L’évolution actuelle de ce type d’ablation est marquée par des avancées technologiques spectaculaires qui permettent d’améliorer la détection des zones pathologiques à ablater, pour réduire les durées de procédure, le risque de complications et augmenter le taux de succès. Plusieurs sessions sur la fermeture de l’auricule gauche permettront également de faire un point sur l’indication de cette procédure et ses effets comparatifs par rapport aux AOD à long terme.

Enfin un sujet en fort développement est l’utilisation d’objets connectés pour le diagnostic des arythmies et particulièrement de la FA. Ces données posent aussi la question du Big Data et de l’utilisation de l’intelligence artificielle pour le traitement de toutes ces données, qui peuvent ou pourront nous submerger. Ce problème se pose aussi dans le cadre du télé-suivi de nos prothèses cardiaques, dont le développement actuel est exponentiel.

J’ai choisi trois études en Late-Breaking Trial dont les résultats seront particulièrement attendus :

– L’étude Rapid Study évaluant l’etripamil, un inhibiteur calcique administré par voie intranasale pour arrêter les crises de tachycardie jonctionnelle. Cette étude fait suite à l’étude NODE-301 qui a évalué l’etripamil à 70 mg pour l’arrêt de ces crises. Cette étude s’est révélée négative et l’étude Rapid va évaluer à un nouveau dosage à 70 mg administré 2 fois à 10 minutes d’intervalle.

The progressive-AF study, qui a évalué l’intérêt d’un traitement précoce de la FA sur l’évolutivité de la FA. Ce sujet est d’actualité car avec le développement des techniques d’ablation de FA, un traitement précoce par ablation pourrait avoir un bénéfice à long terme sur l’évolutivité de la la maladie FA et améliorer nos patients.

– Enfin l’étude NOVA a évalué l’intérêt de la toxine botulinique injectée dans la graisse épicardique au cours d’une chirurgie cardiaque pour prévenir la survenue de la FA post-opératoire.

La rythmologie est une spécialité en évolution permanente. L’alliance du soin médical, des études cliniques et des avancées technologiques nous permettent aujourd’hui de mieux traiter nos patients souffrant t d’arythmie cardiaque mais aussi d’envisager de nouveaux progrès considérables dans les années à venir.  

Je vous souhaite un excellent congrès !

Notre prochain congrès

Les Ateliers d’Imagerie du CNCF

Retour haut de page