Le point de vue de nos experts

Avec le soutien institutionnel du laboratoire

La cardiologie interventionnelle à l’ACC 2022

Dr Ali Sharareh (Angers)

Le congrès de l’ACC se tiendra sous format hybride à Washington du 01 au 04 avril 2022 avec des présentations digitales et des sessions présentielles.

Concernant la cardiologie interventionnelle coronaire et la cardiopathie ischémique, les organisateurs proposent un programme diversifié, didactique et interactif par le biais de présentation de cas cliniques, des séances de questions-réponses et des tables rondes entre experts.

Plusieurs sessions sont consacrées à la gestion des douleurs thoraciques en intégrant et étayant les données des dernières recommandations.

  • La session 762 est consacrée à la prise en charge de la douleur thoracique aiguë proposant aux cardiologues des conseils pratiques pour connaître les patients à faible risque et à risque élevé et ainsi établir la prise en charge et son timing.
  • La session 775 évalue les différents aspects de la prise en charge des syndromes coronaires chroniques à savoir la stratification du risque, le traitement médical, le moment de la revascularisation ainsi que la réadaptation et l’exploration de la microcirculation.

La gestion du traitement anti thrombotique chez un patient sous AOD pour une FA et qui va être traité par une angioplastie coronaire, est présentée lors de la session 644.

La question du choix et de la dose du traitement par AOD ainsi que le choix et la durée de la bithérapie antiagrégant plaquettaire seront abordées en se basant sur les dernières recommandations concernant la revascularisation coronaire.

Ce programme se termine par les interventions d’experts français :

  • Le Pr Jean Pierre Collet intervenant sur l’état de l’art, les consensus et les recommandations,
  • Le Pr Gilles Montalescot exposant les perspectives.

A signaler une session prometteuse, organisée en collaboration avec la société obstétrique, qui sera centrée sur les procédures interventionnelles chez la femme enceinte. Des conseils pratiques seront donnés aux praticiens pour évaluer et atténuer les risques pour la mère et le fœtus. Y sera évoqué le concept de « Cardio-Obstetrics Team ».

Le congrès de l’ACC sera également l’occasion de présenter les résultats issus de plusieurs études dont Complete, Fame 3 ainsi que les essais Flavour, Reverse-IT et PACMAN.

L’étude Complete publiée en 2019 a confirmé la supériorité de la stratégie de revascularisation complète par Angioplastie dans les suites d’un IDM aigu par rapport à la revascularisation seule de l’artère coupable. Nous allons assister en 2022 à la présentation des effets d’une telle stratégie sur la qualité de vie des patients.

L’étude Fame 3 a comparé une stratégie de revascularisation par angioplastie guidée par FFR à une chirurgie de pontage selon l’attitude conventionnelle chez des patients tri-tronculaires sans atteinte du TCCG. Cet essai déjà publié n’a pas prouvé la non-infériorité de l’angioplastie par rapport à la chirurgie. Les investigateurs vont donc présenter l’impact des deux stratégies sur la qualité de vie des patients.

Flavour est une étude asiatique (Chine et Corée) randomisée multicentrique évaluant la sécurité et l’efficacité de l’angioplastie guidée par FFR en comparaison avec l’angioplastie guidée par échographie endocoronaire (IVUS) chez des patients symptomatiques présentant des lésions coronaires de sévérité intermédiaire. Il est donc très intéressant de connaitre le résultat de cette étude qui évalue l’impact de l’angioplastie effectuée selon la physiologie ou l’imagerie.

Quant aux nouveautés thérapeutiques, il faudra citer l’étude Reverse-IT déjà présentée lors de l’AHA 2021 et dont l’inclusion est récemment terminée. Elle évalue l’effet du Bentracimab sur l’inhibition plaquettaire induite par Ticagrelor.

Le Bentracimab est un anticorps monoclonal qui a une forte affinité et spécifité pour le Ticagrelor circulant. 150 patients sous Ticagrelor ont été inclus dans cette étude. La majorité nécessitaient une chirurgie urgente à risque hémorragique et une faible minorité présentaient un saignement majeur. L’effet de Bentracimab s’avère rapide et efficace dans le temps.

La prescription des Anti PCSK9 est déjà de pratique courante dans notre quotidien avec une efficacité redoutable et une très bonne tolérance. L’étude PACMAN-AMI propose d’évaluer l’effet d’Alirocumab sur la morphologie de la plaque coronaire en utilisant les différentes techniques d’imageries endocoronaires dans les suites d’un SCA.

Bon congrès à tous !

Notre prochain congrès

du 20 au 22 octobre 2022

Strasbourg

Retour haut de page