Le point de vue de nos experts

Avec le soutien institutionnel du laboratoire

Le programme en HTA et maladies vasculaires est très riche cette année !

silhol_francois_350x350
Dr François Silhol (Marseille)

L’ACC est de retour et cette année est un cru des plus intéressant qui répondra à beaucoup de questions.

Tout d’abord samedi une session de posters commentés sera à retenir tant les sujets sont d’actualité : le coût et l’efficacité de la dénervation rénale seront débattus, une évaluation à partir de méta données sur le traitement invasif des embolies pulmonaires avec en plus un focus chez les patients atteints de cancer (samedi 2 avril – 12h15-13h30).

Une nouveauté qui pourrait changer notre pratique : l’intérêt de réaliser un score calcique carotidien à partir des radiographies de panoramique dentaire pourrait être un moyen simple d’évaluer le niveau de risque d’un patient (samedi 14h00).

Toujours dans la session de posters commentés, seront débattus l’intérêt d’une prise en charge précoce de l’HTA. Cet aspect est d’actualité, les patients présentant une HTA de novo ou une poussée d’HTA doivent souvent attendre de long mois avant une prise en charge et ce délai est une perte de chance. Seront évoqués les influenceurs dans l’HTA sur les réseaux sociaux : leur impact et la pertinence des messages. La télésurveillance de l’HTA est-elle l’avenir de la prise en charge de cette maladie ? Faut-il privilégier des consultations plus courtes en télémédecine pour améliorer le délai de prise en charge ? Tous ces points seront âprement discutés samedi après-midi (1355 – Prévention and Health Promotion : Hypertension 6).

Les choses sérieuses débuteront dimanche avec certainement une des session de communication les plus suivies de ce congrès : 906 – Highlighted Original Research : Vascular Medicine and the Year in Review. Tout ce que vous devez retenir de l’année 2021 en pathologie vasculaire concentré en une session ! Également un point sur les pathologies vasculaires associées aux dissections coronaires (Registre ISCAD) où l’on s’attend à ce que la dysplasie fibromusculaire soit très présente. Les recommandations de la société américaine de médecine vasculaire y seront également présentées, preuves scientifiques à l’appui. Bref une session incontournable.

Attention highlight ! La session d’HTA (Global Burden of Hypertension, dimanche 9h45-11h00) va aborder tous les sujets d’actualité de la spécialité notamment les différences entre les recommandations américaines, asiatiques et européennes, l’utilisation de la polypill avec des intervenants de très haut niveau (Salem Yusuf, Daniel Munoz, Paul Muntner) , le tout avec une chairman d’exception : Anna Dominiczak. Tout simplement le top !

Dimanche également une session pratique pour tous ceux qui veulent faire le point sur les artériopathies périphériques des membres inférieurs : tout ce que vous n’avez jamais osé demander y sera traité : un bon moyen de faire un point précis d’une pathologie très fréquente : 666 – Trends and updates in PAD, dimanche 3 avril – 12h15-13h30. A compléter plus tard dans l’après-midi pour ceux qui veulent aller plus loin par la session thérapeutique sur les AOMI : 1086. – Advances in Peripheral Vascular Techniques (dimanche 3 avril – 15h30-16h30).

Pour la spécialité naissante de vascular oncology, ne pas manquer les dernières mises au point de la session 727 – Vascular medecine Consult : An Expert’s Approach (dimanche 3 avril – 16h30-17h45) . C’est une session importante pour tous ceux qui s’intéressent au sujet.

Lundi 4 avril à 11h00, une session pratique immanquable sur la prise en charge de l’embolie pulmonaire : état de l’art et perspectives au travers de cas cliniques y seront discutés et la place de la thrombolyse et de la thrombectomie.

Voilà, une ACC très riche pour la pathologie vasculaire et l’HTA, bon congrès à tous !

Notre prochain congrès

du 20 au 22 octobre 2022

Strasbourg

Retour haut de page