Le point de vue de nos experts

Avec le soutien institutionnel du laboratoire

La cardiologie interventionnelle au congrès de l’ESC 2022 à Barcelone

meneveau_125x125

Dr Nicolas Meneveau  (Besançon)

Le congrès de l’ESC 2022 qui se tiendra à la fin de l’été à Barcelone devrait nous offrir la présentation des résultats de quelques études attendues dans le domaine de la cardiologie interventionnelle.

Seront notamment présentés en hot-lines les résultats de l’étude REVIVED-BCIS2 qui a évalué la revascularisation percutanée chez les patients avec dysfonction ventriculaire gauche ischémique. Il s’agit d’une étude randomisée dont l’objectif est d’évaluer si l’angioplastie comparée à un traitement médical optimal permet de réduire la mortalité globale et les hospitalisations pour décompensation cardiaque chez des patients avec cardiopathie ischémique sévère.

Après la publication l’an dernier de FLOWER-MI, l’étude FRAME-AMI devrait nous permettre de conclure sur la place définitive de la FFR dans la revascularisation du patient pluritronculaire en post infarctus (ST+ et ST-). L’objectif de l’étude est de comparer une stratégie de revascularisation guidée par FFR à une stratégie guidée par angiographie seule dans le traitement des lésions non responsables de l’infarctus, en terme d’évènements cardiovasculaires (décès, infarctus, revascularisation).

Toujours en sessions Hot Lines seront présentés les résultats à 5 ans d’ISCHEMIA-CKD Extent et ceux à 15 mois de l’étude MASTER-DAPT qui s’était focalisée sur une DAPT courte après implantation d’un stent Ultimaster. Une méta-analyse sur données individuelles, l’étude PANTHER, permettra de faire le point sur l’intérêt d’une monothérapie au long cours par inhibiteurs des P2Y12 comparés à l’aspirine chez des patients avec cardiopathie ischémique stable.

De nombreuses sessions seront consacrées à la prise en charge percutanée des valvulopathies.

Alain Cribier sera naturellement à l’honneur pour fêter les 20 ans du TAVI (27 août, 8h30, salle Picasso), alors que d’autres sessions se projetteront sur l’avenir, en particulier sur la prise en charge par TAVI des rétrécissements aortiques serrés asymptomatiques, des bicuspidies ou des fuites aortiques isolées (26 août, 8h30, Miro, 27 août, 8h30, salle Picasso, et 26 août, 14h00, Global stage). L’avènement du traitement percutané des valvulopathies mitrales et tricuspidiennes donnera lieu à de nombreuses séances dédiées. Y seront abordés les corrections de fuites, les remplacements valvulaires percutanés, la chirurgie mlni-invasive (26 août, 11h15, Amsterdam, 13h15 ; Station 9, 14h00 ; Amsterdam, 29 août, 14h00,Global Stage).

Au rang des nouveautés encore, une session sera entièrement dédiée à la seconde vie de la dénervation rénale, avec en particulier la présentation du document de consensus émis récemment par l’ESC (27 août, 8h30, Birmingham). L’angioplastie des lésions du tronc commun, l’évaluation non invasive du retentissement fonctionnel des lésions coronaires, les études de microcirculation coronaire feront également l’objet de différentes sessions au même titre que les résultats de l’étude iLITRO-EPIC07 portant sur l’évaluation par iFR des lésions du tronc commun et qui seront présentés le premier jour du congrès.

A défaut de présenter un grand nombre d’études randomisées, de nombreux thèmes seront abordés lors de ce congrès annuel de l’ESC, témoignant de l’élargissement des indications de la cardiologie interventionnelle dans notre pratique clinique quotidienne.

Notre prochain congrès

du 20 au 22 octobre 2022

Strasbourg

Retour haut de page