Choc anaphylactique après vaccin anti-Covid : le polyéthylène glycol suspecté

(Medscape – Vincent Richeux) Comparativement à tout type de vaccin confondu, le vaccin à ARNm de Pfizer/BioNTech utilisé en prévention du COVID-19 est associé à un risque de choc anaphylactique dix fois plus élevé, estiment deux allergologues américaines, dans une lettre publiés dans le NEJM. La présence de polyéthylène glycol (PEG) comme excipient pourrait être à l’origine de cette réaction allergique aiguë, qui reste toutefois rare.

Dans cet article, les Drs Mariana Castells (Women’s Hospital, Boston, Etats-Unis) etElizabeth Philipps (Vanderbilt University Medical Center, Nashville, Etats-Unis) énumèrent plusieurs cas de choc anaphylactique survenus chez des professionnels de santé après injection de la première dose du vaccin à ARNm de Pfizer/BioNTech, puis de celui du laboratoire américain Moderna.

Les premiers cas sont apparus dès le lendemain du lancement… [Lire la suite]

Retour haut de page