Diabète et risque de démence : l’aspirine peu concluante en traitement préventif

(Medscape – Mitchel L. Zole, Vincent Richeux) Chez les sujets diabétiques à haut risque cardiovasculaire, la prise quotidienne d’aspirine à faible dose n’a pas permis de réduire de manière significative le risque de démence ou de troubles cognitifs à long terme. C’est ce que révèle une nouvelle analyse de l’essai randomisé ASCEND, dont les résultats ont été présentés lors du congrès virtuel de l’American Heart Association (AHA 2021) [1].

Les résultats de cet essai portant sur plus de 15 000 diabétiques suivis en moyenne pendant plus de neuf ans laissent toutefois entrevoir un bénéfice suffisant pour justifier des travaux plus approfondis, estiment les chercheurs… [En savoir plus]

Retour haut de page