Rapports sexuels et mort subite cardiaque chez les jeunes

(Medscape – Dr Sheena Meredith) Les rapports sexuels sont reconnus étant un acte pouvant précipiter – même rarement – la mort subite cardiaque (MSC), et une étude médico-légale des autopsies après une mort naturelle estiment que 0,2% des décès étaient associés à une activité sexuelle. La perception qui prévaut est qu’il s’agit d’un problème touchant principalement les hommes d’âge mûr. Cependant, une nouvelle étude réalisée chez des personnes relativement jeunes et publiée dans une lettre de recherche dans le JAMA Cardiology suggère que le phénomène, bien qu’encore rare, pourrait affecter les personnes plus jeunes ainsi que les femmes, davantage que ce que l’on ne pensait [1][Lire la suite]

Retour haut de page