Apnée du sommeil et risque cardiovasculaire : les femmes encore trop négligées

Les femmes (et les modèles animaux femelles) sont tellement sous-représentés dans les études sur le sommeil qu’on ne dispose pas de données les concernant avec suffisamment de puissance. Et pourtant, tout comme les hommes, elles souffrent aussi de troubles du sommeil, lesquels ont un impact négatif sur leur santé cardiovasculaire, comme l’ont rappelé les orateurs d’une session dédiée [1] lors des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie  (JESFC 2022). Cette session s’est concentrée sur le syndrome d’apnée du sommeil (SAS) qui s’il touche majoritairement les hommes n’épargne pas les femmes… [Lire la suite]

Retour haut de page