Attention aux effets diabétogènes des nouvelles thérapies anti-cancéreuses

(Medscape – Nathalie Raffier) Alors que les thérapies ciblées sont à l’origine de fréquentes hyperglycémies, le plus souvent modérées et réversibles, les immunothérapies sont responsables de rares mais sévères diabètes auto-immuns. D’apparition brutale, voire sous forme d’acidocétose, ces diabètes de type 1 apparentés nécessitent une surveillance attentive et une insulinothérapie à vie. Le point complet sur les effets diabétogènes de ces nouvelles thérapies anti-cancéreuses[1]avec le Pr André Scheen, diabétologue-endocrinologue (CHU de Liège, Belgique), interrogé par Medscape édition française au congrès de la Société francophone du diabète (22-25 mars 2022, Nice)… [Lire la suite]

Retour haut de page