Endartériectomie carotidienne après thrombolyse : un danger sur le risque d’AVC post-opératoire ?

Par Serge Cohen – Président du CNCF

But

Le but de cette étude est d’évaluer à court terme l’influence de la thrombolyse intraveineuse sur les résultats de l’endarté riectomie chez des patients qui présentent un AVC ischémique.

Méthode

Une étude rétrospective basée sur les données du National Vascular Registry in the United Kingdom (UK-NVR). La cohorte inclus des patients qui ont bénéficié d’une endartériectomie après AVC ischémique entre janvier 2014 et décembre 2019.

Résultats

Entre 2014 et 2019, 9030 patients avec AVC ischémique ont eu une endartériectomie carotidienne. Parmi eux 1055 (11,7 %) ont reçu une thrombolyse intraveineuse pré-opératoire (TIV). Ceux qui ont reçu une TIV étaient plus jeunes, (âge moyen 70,6 vs. 72,0 années, p < 0,001). La durée moyenne entre les symptômes et la chirurgie a été de 10 jours dans les deux groupes.
Le taux d’AVC post-opératoire à 30 jours était similaire dans les deux groupes. Il y avait naturellement plus d’hématomes cervicaux dans le groupe TIV mais pas de relation entre hématome et AVC.

Conclusion

L’utilisation pré-opératoire de la thrombolyse IV avant endartériectomie chez les patients avec AVC ischémique n’augmente pas le taux d’AVC mais simplement l’incidence des hématomes cervicaux.


Carotid endarterectomy following intravenousthrombolysis in the UK
Amundeep S. Johal and al
Eur J Vasc Endovasc Surg , July 2021 , 62: 9-15

cardionews_500x110
Retour haut de page