Dans la plupart des cas, une malformation cardiaque congénitale ne contre-indique pas la grossesse

(Medscape – Linda Carroll) Selon une nouvelle étude menée en Allemagne, la majorité des femmes atteintes de malformations cardiaques congénitales peuvent envisager une grossesse en toute sécurité et donner naissance à des bébés en bonne santé.

En analysant les données administratives de 7512 grossesses chez 4015 femmes atteintes de cardiopathie congénitale, les chercheurs ont constaté que les taux de complications maternelles et néonatales étaient plus élevés que dans un groupe témoin apparié : selon le rapport publié dans l’European Heart Journal[1] , le risque de mortinatalité ou de décès néonatal était légèrement plus élevé chez les femmes atteintes de coronaropathie… [Lire la suite]

Retour haut de page