Diabète gestationnel : un risque deux fois plus élevé de calcification coronaire à la quarantaine

(Medscape – Linda Carroll) Selon une nouvelle étude, les femmes ayant des antécédents de diabète gestationnel sont deux fois plus susceptibles d’avoir des calcifications des artères coronaires à l’âge de la quarantaine, même en cas de normoglycémie après la grossesse[1].

Une analyse des données portant sur plus de 1000 femmes américaines a révélé que des antécédents de diabète gestationnel multipliaient par deux voire plus le risque de calcification coronaire plus tard au cours de la vie, y compris chez les femmes sans diabète post-partum ou prédiabète, selon les résultats publiés dans Circulation.

« Le diabète gestationnel peut révéler des conditions métaboliques sous-jacentes susceptibles de s’aggraver au fil du temps, avec le vieillissement et la prise de poids, et avoir un… [Lire la suite]

Retour haut de page