Dose de rappel dès 18 ans et 5 mois après la primo-vaccination : l’argumentaire de la HAS

(Medscape – Aude Lecrubier) Après avoir rendu un avis en faveur d’une dose de rappel aux 40 ans et plus vendredi dernier, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande désormais de proposer un rappel aux personnes âgées de 18 ans et plus, et de raccourcir le délai d’administration à 5 mois après la primo-vaccination au lieu de 6 [1].

La raison principale : « un contexte de reprise de l’épidémie encore plus forte qu’attendue ».

Quel argumentaire scientifique ?

Pour rendre cet avis, la HAS s’est appuyée notamment sur les résultats des données de modélisation transmises par l’Institut Pasteur… [Lire la suite]

Retour haut de page