Fin de vie : l’ordre des médecins, opposé à l’euthanasie, réclame une « clause de conscience »

(Le Monde) « Si une assistance au suicide était acceptée, nous serons très attentifs : doit-il être accompagnateur ? Sûrement. Effecteur ? Je ne crois pas. Ce n’est pas son rôle », a estimé le président du Conseil national de l’ordre des médecins dans une interview publiée jeudi… [Lire la suite]

Retour haut de page