HTA résistante : la dénervation rénale doit encore faire ses preuves

(Medscape – Ted Bosworth avec Vincent Richeux) Selon les résultats d’une méta-analyse, le recours à la dénervation rénale dans le traitement de l’hypertension artérielle (HTA) pharmacorésistante est associée à des baisses légères mais significatives de pression artérielle, avec un profil de sécurité satisfaisant [1]. Malgré tout, les données ne sont pas encore suffisantes pour sortir cette approche du domaine de la recherche. Il reste notamment à savoir si l’effet perdure sur le long terme… [Lire la suite]

Retour haut de page