IC : un traitement par cellules souches manque le critère principal mais ouvre la porte à des recherches ultérieures

(Medscape – Ted Bosworth) Dans une importante étude multicentrique, contrôlée, dans l’insuffisance cardiaque, l’injection myocardique de cellules souches n’a pas montré de bénéfice sur le critère principal, à savoir les décompensations récidivantes non fatales, mais les résultats s’avèrent néanmoins prometteurs, selon l’auteur principal de l’étude DREAM-HR [1].

Un critère principal peut-être mal défini 

Une dose unique de cellules souches mésenchymateuses (CSM) associée au traitement optimal de l’insuffisance cardiaque (IC) diminue significativement les événements cardiovasculaires majeurs (MACE) – un groupe composite comprenant les décès d’origine cardiaque, les infarctus du myocarde non fatals (IM) et les accidents cérébro-vasculaires (AVC) non fatals – et les décès toutes causes, chez les patients… [Lire la suite]

Retour haut de page