La prescription des anti-PCSK9 élargie aux médecins vasculaires et aux neurologues

(Medscape – Aude Lecrubier) Pour « faciliter l’accès » aux médicaments hypocholestérolémiants anti-PCSK9 alirocumab (Praluent®) et evolocumab (Repatha®), les médecins vasculaires et les neurologues sont désormais autorisés à les prescrire, a annoncé l’ANSM dans un communiqué en date du 29 avril[1]. Auparavant, leur prescription était réservée aux cardiologues, endocrinologues-diabétologues-nutritionnistes ou spécialistes de médecine interne… [Lire la suite]

Retour haut de page