Les formations sur les qualités humaines ou « soft skills » sont encore peu légion en médecine

(Medscape – Jacques Cofard) Les soft skills, ou compétences non techniques, sont de plus en plus demandées dans le monde de l’entreprise. Mais dans le secteur de la santé, l’offre en la matière, à part de rares initiatives, est peau de chagrin. C’est par un communiqué enthousiaste que l’assureur des praticiens exerçant sur plateau dans les cliniques, Branchet, a annoncé le lancement d’un nouveau programme de gestion des risques « intégrant les compétences non techniques liées aux facteurs humains », dites « soft skills ». Mais que recouvre donc ce nouvel anglicisme ?… [Lire la suite]

Retour haut de page