L’Institut du cancer Sainte-Catherine va expérimenter un distributeur de médicaments connecté

 L’Institut du cancer Sainte-Catherine d’Avignon a annoncé le 31 août sa participation à l’expérimentation d’un distributeur de médicaments connecté qui « sécurise le conditionnement des médicaments et assure, en temps réel, la juste dispensation de la dose prescrite », a expliqué à TICsanté Roland Sicard, président de l’institut et dirigeant fondateur de la société La Valériane, productrice du dispositif.

« La délivrance des médicaments en boîte, blisters ou piluliers à casiers tue directement ou indirectement des centaines de milliers de personnes tous les ans ! », alerte l’institut dans un communiqué de presse diffusé le 31 août.

« Ils sont sources d’erreurs de dispensation dans 57% des cas. 10% des complications graves qu’ils génèrent conduisent à 10.000 décès par an pour la France. Ils sont facteurs de gaspillage. Un médicament sur deux est non utilisé soit plusieurs centaines de milliards de dollars […], sans compter les contrefaçons de médicaments qui sans conditionnement sécurisé représentent aujourd’hui 200 milliards de dollars », complète l’établissement de santé avignonnais.

Après « cinq années de recherche », les équipes des sociétés françaises La Valériane et SGH Healthcaring, spécialisée dans la fabrication de solutions pour l’administration du médicament, ont mis au point le distributeur de médicaments connecté Thess. [En savoir plus]