Pollution atmosphérique : le confinement aurait permis une baisse significative des décès

(Medscape – Caroline Guignot) Au printemps 2020, la mise à l’arrêt du pays par le confinement a conduit à une chute de la pollution, notamment dans les grandes villes. Une modélisation laisse penser que 2 300 décès ont été évités du fait de la diminution des principaux polluants atmosphériques.

Chute de la pollution : quel impact sur la mortalité ?

Au printemps 2020, la mise à l’arrêt du pays par le confinement a conduit à une chute de la concentration des polluants atmosphériques. Les données de qualité de l’air recueillies à l’époque ont montré que les concentrations moyennes en NO2 avaient particulièrement chuté, ainsi que… [Lire la suite]

Retour haut de page