Pollution de l’air et infarctus du myocarde : l’association qu’on ne peut plus ignorer

(Medscape – Fran Lowry) Quel est l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé cardiovasculaire ? Une nouvelle étude croisée et stratifiée dans le temps vient de montrer qu’une exposition à la pollution atmosphérique était associée à un risque accru de décès CV. Plus précisément, ses auteurs montrent qu’une exposition à court-terme aux particules fines de diamètre inférieur ou égal à 2,5μm (PM2,5) ou de diamètre inférieur à 10μm (PM10) et au dioxyde d’azote (NO2) était associée à un risque accru de décès par infarctus du myocarde. L’étude vient d’être publiée dans le Journal of the American College of Cardiology[1] .

« Ces résultats aident à la compréhension des effets de la pollution de l’air sur la mortalité cardiovasculaire. Ils mettent en lumière la nécessité que la population générale et les décideurs politiques réduisent l’exposition à la pollution, en particulier pour les personnes âgées et celles qui… [Lire la suite]

Retour haut de page