Un chewing-gum capable de réduire la propagation du coronavirus à l’étude

(Medscape – Carolyn Crist) Un nouveau chewing-gum expérimental pourrait réduire la quantité de particules de coronavirus dans la salive et aider à ralentir la transmission, selon une étude récente publiée dans la revue Molecular Therapy[1].

La gomme contient une protéine qui « piège » les particules virales et pourrait limiter la propagation des gouttelettes chargées de virus lorsque les personnes infectées parlent, respirent ou toussent… [Lire la suite]

Retour haut de page