Un meilleur sommeil associé à une baisse du risque cardiovasculaire

(Medscape – Stéphanie Lavaud) En s’appuyant sur un score évaluant les habitudes de sommeil, une équipe de chercheurs français montre que la grande majorité des adultes âgés de 50 à 75 ans ne dorment pas correctement. Présentés lors du congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC 2022), les résultats préliminaires de leur étude suggèrent que 72 % des cas de maladie cardiovasculaires pourraient être évités si la qualité du sommeil était optimale… [Lire la suite]

Retour haut de page