Xénogreffe du cœur de porc : des tracés ECG déroutants

(Medscape – Marlene Busko) Lors de la première transplantation d’un cœur de porc génétiquement modifié chez l’homme en janvier, des tracés ECG inattendus ont été observés mais n’ont apparemment pas affecté la fonction du cœur, bien que l’organe ait brutalement commencé à défaillir au 50e jour… [Lire la suite]

Retour haut de page