25 000 volontaires français sont appelés à tester les vaccins contre le Covid-19

Le Monde par Chloé Aeberhardt – L’Inserm lance aujourd’hui une plate-forme d’évaluation des candidats vaccins. Les essais cliniques prévus sont d’une ampleur inédite en France.

L’histoire s’en souviendra peut-être comme de l’appel du 1er octobre. « Devenez volontaire pour tester les vaccins Covid ! », proclame le site Covireivac sur sa page d’accueil. Pour la première fois en France, un appel à volontaires est lancé pour participer à des essais cliniques de candidats vaccins. Un hashtag a même été créé pour l’occasion : #jetestelevaccincovid. Pilotée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) à la demande des ministères de la santé et de l’enseignement supérieur, la plate-forme Covireivac s’appuie sur un réseau de 24 centres d’investigation clinique (CIC), installés dans des centres hospitalo-universitaires à travers le pays.

Avec ce site, inspiré des campagnes de recrutement menées aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, l’institut espère convaincre 25 000 hommes et femmes de plus de 18 ans à « participer à un défi historique au côté de la communauté médicale et scientifique ». « De nombreux essais cliniques ont déjà été réalisés en France pour d’autres vaccins comme la grippe saisonnière ou le VRS [virus respiratoire syncytial, bronchiolite], mais jamais nous n’avions développé une plate-forme de ce type. Il faut dire que nous n’avions jamais connu de situation sanitaire justifiant de réaliser des essais cliniques avec un aussi grand nombre de sujets, sur une période aussi courte », explique l’infectiologue Odile Launay, qui coordonne le CIC Cochin Pasteur, le réseau français de recherche clinique en vaccinologie (I-Reivac) et, désormais, la plate-forme Covireivac. [En savoir plus]