Arrêter les statines après 65 ans : quel risque ?

(Medscape – Caroline Guignot) Une étude lombarde menée auprès de 30 000 patients suggère que l’arrêt des statines chez des patients polymédiqués de plus de 65 ans est associé à un risque d’admission aux urgences, d’évènement cardiovasculaire ou de décès supérieur à celui de patients qui maintiennent le traitement hypolipémiant [1]. Cette observation concernait les différentes classes d’âge, de sexe ou de sévérité du profil clinique.

Pronostic dans les 180 jours suivant l’arrêt des statines

La déprescription est envisagée chez les patients âgés polymédiqués, afin de réduire les risques liés aux traitements et améliorer la qualité de vie. Le bénéfice des statines chez les sujets… [Lire la suite]

Retour haut de page