DAPT post angioplastie complexe : 1 mois suffit en cas de risque hémorragique élevé

(Medscape – Sue Hughes) Chez les patients qui ont eu une angioplastie coronarienne transluminale (ATL) mais sont à risque hémorragique élevé, un mois de bithérapie antiplaquettaire (DAPT) est associé aux mêmes niveaux de risque d’accidents cardiaques ou cérébraux majeurs qu’avec une durée plus longue de DAPT. En revanche, cette durée raccourcie est associée à un risque plus faible de d’hémorragies, y compris chez les patients qui ont eu une ATL complexe… [Lire la suite]

Retour haut de page