De trop longs horaires de travail peuvent doubler le risque de récidive d’un infarctus du myocarde

(Medscape – Batya Swift Yasgur MA, LSW) Le temps passé au travail affecte la récupération après un accident coronarien. Les patients qui travaillent au-delà de 55 heures par semaine après un infarctus du myocarde (IDM) augmenteraient leur risque de récidive, selon une étude publiée dans le numéro du 6 avril du Journal of American College of Cardiology  [1] .

Pendant 6 ans, les auteurs de ce travail ont étudié près de 1 000 patients de moins de 60 ans, de retour à leur emploi après un IDM inaugural. Ceux qui ont travaillé 55 heures par semaine ou plus, avaient un risque de récidive d’IDM deux fois plus élevé comparés à ceux qui travaillaient 35 à 40 heures par semaine.

Ce risque augmente encore quand il existe… [Lire la suite]

Retour haut de page