La minute vasculaire – Endartériectomie carotidienne et prévention des démences

Par Serge Cohen – Marseille

AVC et athérosclérose carotidienne sont associés à la démence. L’endartériectomie carotidienne réduit l’incidence des AVC mais son effet sur la démence tardive est mal connu.

Les patients participants à l’étude ACST-1 (Asymptomatic Carotid Surgery Trial) randomisés entre chirurgie immédiate ou retardée, sont suivis à long-terme pour étudier les effets sur la démence. De 1993 à 2003, 3 120 patients sont inclus dont 1 601 patients anglais et suédois suivis à plus long -terme.

Le suivi moyen est de 19,4 ans. La démence était présente chez 107 patients avec endartériectomie immédiate contre 115 patients avec chirurgie retardée. L’incidence de la démence augmentait avec l’âge, le sexe féminin et l’existence d’un infarctus cérébral pré-existant.

L’incidence de la démence était identique dans les 2 groupes randomisés : 6,7 % vs 6,6 % à 10 ans, 14,3 % vs 15,5 % à 20 ans.

Le HR de démence était de 0,98. La neutralité de l’effet immédiat de l’endartériectomie aurait pu masquer un bénéfice dans les sous-groupes étudiés. Mais en fait il n’y a pas eu d’incidence de l’âge, de l’existence d’une sténose carotide, de l’HTA, du diabète, du pays de résidence ou des traitements médicaux à l’entrée.

En conclusion, l’endartériectomie carotidienne n’est pas associée à long-terme à la diminution de l’incidence de la démence.

CardioNews n°11 – Mai 2022

Halliday A, Effect of Carotid Endarterectomy on 20 Year Incidence of Recorded Dementia: A Randomised Trial Eur J of Vasc Endovasc Surg, avril 202 , vol 63, p 535-45 

cardionews_500x110
Retour haut de page