La rythmologie à l’ESC 2020

Pr Nicolas Lellouche – Créteil

Nous nous retrouvons, dans ce contexte si particulier, pour l’édition 2020 de l’ESC. Malgré les circonstances exceptionnelles, ce congrès reste riche en nouvelles études et particulièrement pour la rythmologie.

L’évènement le plus important sera les nouvelles recommandations ESC sur la fibrillation atriale. Nul doute qu’elles préciseront la place de la prévention de la FA, du traitement anticoagulant, des antiarythmiques, de l’ablation ou de la fermeture de l’auricule gauche.

De nombreuses communications mettront en lumière les sujets d’actualité en rythmologie : la stimulation hissienne, nouvelle technique qui peut être une alternative à la resynchronisation cardiaque, voire devenir dans le futur le gold-standard de la stimulation cardiaque ? ; le pace-maker sans sonde avec l’arrivée du micra AV permettant une détection atriale pour le traitement des BAV; le DAI sous-cutané, potentiellement couplé avec un pace-maker sans sonde pour délivrer de l’ATP; enfin il sera discuté des techniques d’ablation notamment pour la FA et la TV qui sont en plein développement avec les systèmes de mapping à haute densité pour mieux caractériser les zones cible d’ablation ainsi que des procédures plus rapides et plus sûres.

Pour finir, j’ai retenu la présentation de l’étude en Late Breaking Trial, EAST AFNET 4. Cette étude prospective randomisée en ouvert, compare l’effet d’un retour précoce en rythme sinusal par ablation ou choc électrique ou médicaments par rapport au contrôle simple de la fréquence cardiaque en FA. Les patients ont une histoire de FA récente de moins de 1an et un CHA2DS2VASc > ou égal à 2. Le critère principal de jugement est un critère composite dur associant la mortalité cardiovasculaire, AVC, hospitalisation pour insuffisance cardiaque ou syndrome coronarien aigu.

Voici donc encore un congrès qui s’annonce passionnant et qui nous permettra d’améliorer la prise en charge quotidienne de nos patients.