Maladie de Parkinson : résultats bénéfiques à long terme de la stimulation cérébrale profonde

(Medscape – Erik Greb) Selon une étude américaine, la stimulation cérébrale profonde permet une amélioration significative à dix ans de la fonction motrice de patients atteints de la maladie de Parkinson, autant en stimulant le noyau sous-thalamique (NST) que le pallidum interne (GPi). Il s’agit de la première étude comparant les deux stimulations sur une si longue période. Les résultats ont été présentés lors du congrès en ligne de l’American Academy of Neurology(AAN 2021) [1].

« Le bénéfice sur les troubles moteurs de la stimulation cérébrale profonde du noyau sous-thalamique ou du pallidum interne se maintiennent pendant… [Lire la suite]

Retour haut de page